headerphoto
Vous êtes ici : Accueil > L'Atelier > Les machines outils > Perceuse à colonne TITAN
Imprimer cette page

Perceuse à colonne TITAN

Voici quelques lignes, sans prétention ni volonté d'en faire un test approfondi, juste pour détailler ce qu'il y a dans la boite et y donner mon avis de profane à destination des personnes intéressées par cette perceuse vendue par Brico Dépôt.

Introduction

Pas mal de réflexion avant l'achat de cette perceuse à colonne, une fois n'est pas coutume je cherchais volontairement du chinois et j'hésitais entre une "petite" (gamme 400-500W, notamment celle du LIDL), et celle-ci (750W), distribuée par BRICO DÉPÔT (référence exacte : TTB435DBT).

Tout les oppose : hauteur de travail, taille du plateau et de l'étau, plages de vitesses possibles, capacité et profondeur de perçage, prix (70€ vs 170€), broche à cône morse (CM2) ou pas...

C'est finalement ce dernier point qui m'a décidé parce que je suis pas mal équipé en outils à cône morse.

--

Direction donc le premier BRICO DEPOT du coin, et me revoilà avec un grand carton... étonnamment léger (42 kg), et pour cause... tout est en aluminium !

En vérité je m'attendais à un minimum de fonte sur le socle et la tête, mais non, tout est calculé au plus juste. C'est un vrai travail de précision le moulage de cette bête, il n'y a pas 1 mm de matière en trop.

Une fois monté l'ensemble est stable malgré un centre de gravité très haut.

 

Premières impressions

Le système de poulie centrale sur pivot (pour s'adapter aux différentes positions de la courroie) n'est pas super bien conçu, il flambe légèrement et engendre des vibrations à haut régime.

Le système de tension des courroies par recul du moteur monté sur 2 axes est bien pensé et réalisé, des molettes de serrage un peu plus grandes auraient été parfaites.

Les courroies patinent juste ce qu'il faut pour empêcher de tout casser quand le foret se bloque dans la pièce.

Les rainures en croix du plateau sont idiotes, on ne peut pas fixer le mandrin avec les 4 boulons ou alors on ne peut plus le coulisser, ce qui le rend inutilisable. Du coup l'étau n'est fixé que par 2 boulons, néanmoins suffisants.

 Laser

Euh... qu'on m'explique : que vient faire un laser sur une perceuse à colonne ?

Si vous n'avez jamais utilisé de perceuse, oubliez vite ce gadget et achetez un pointeau.

J'aurais préféré économiser ces quelques euros sur le prix de la machine, d'autant qu'ils sont tombés en panne au bout de 30 secondes...

 

Cône Morse N°2

Sortir pour la première fois le cône porte mandrin a été la galère, l'outil d'extraction est en acier à ferrer les ânes, il se déforme, j'ai fini par chauffer la broche.

Le système de descente fait cheap mais est bien pensé, avec une vis d'arrêt à la profondeur souhaitée. En faisant un tour complet à la bague on peut astucieusement bloquer le fourreau en position sortie pour aller extraire le cône par la lumière latérale, sans être gêné par la remontée automatique (à ressort).

Démontage

Bon concrètement quand j'ai vu ça j'ai commencé à ranger les accessoires dans la boite en me disant que la ramenais au magasin, et puis finalement... on verra combien de temps ça tiendra.

"Ca" c'est le guide du fourreau de la broche. Les photos parlent d'elles-mêmes. Là aussi je m'attendais à un peu de matière (surtout après avoir démonté la broche de ma perceuse "super radiale" intégralement en bronze !), mais encore raté, les portées sont toutes petites et directement dans l'alu sans bague intermédiaire.

En gros, ça va s'ovaliser au fur et à mesure des utilisations, reste à voir combien de temps ça prendra.

Il sera néanmoins toujours possible de passer la tête sur le banc d'une fraiseuse et de réaléser pour insérer une bague... si la motivation suit !

En attendant le fourreau est (très) généreusement graissé avec de la graisse pour roulements.

 

Jeux et concentricité

On sort ensuite les outils pour mesurer le faux-rond.

En mettant un forêt de 10 dans le mandrin et en palpant avec le comparateur, on trouve environ 4/100 de jeu, bof bof. Ca donne de bonnes vibrations quand le forêt entre dans la matière, il faudra revoir ça.

Les roulements ne sont pas en cause, il n'y a pas de défaut visible. Reste à tester le cône morse et le mandrin.

 

En résumé

Sans préjuger de la future usure du fourreau, la perceuse dans son ensemble est un bon plan.

Evidément si vous avez l'occasion d'acheter une Syderic ou autre plus ancienne, même 2x plus chère, n'hésitez pas !

Les PLUS

  • Nombreuses vitesses possibles (210 - 3040 tr/min) et moteur de 750W
  • Cône morse 2,
  • Grande hauteur de travail avec réglage du plateau par système de crémaillère.

 

Les MOINS

  • Pour la concentricité, on repassera.
  • Vibrations au delà de 500tr/min
  • Fourreau de broche fait peur, à voir l'usure dans le temps
  • Rainures dans la table idiotes. 2 rainures parallèles auraient été plus judicieuses.
Cliquez-ici pour poster un commentaire.

Commentaire écrit le 10/11/2016, par Duchesne
Merci pour ces infos !


Commentaire écrit le 24/02/2017, par jean louis
je viens de ramener la perceuse à colonne Lidl au magasin: le ressort de remontée du mandrin a cassé au bout d'une demi heure d'utilisation. Mon commentaire a surtout pour but de témoigner que la différence de 100€ entre cette machine et celle présentée ici est justifiée après avoir détaillé la construction et l'équipement de ces 2 perceuses: celle de Lidl est réellement la gamme au dessous de la titan.


Commentaire écrit le 07/03/2017, par Yateri
Merci pour votre retour


Commentaire écrit le 15/06/2017, par Riad
effectivement mettre trois bague après usinage du guide fourreau, bagues en bronze avec un léger épaulement pour les deux de intérieure du boitier, ou introduire de coussinet de bielles ou de vilebrequin avec un bonne graisse haute température, et contrôlé bien tous le jeux d'axe cette machine sera bien plus efficace et durera plus longtemps.
dommage qu'il y'a au niveau des courroie une ranger de poulie centrale ! j'aurai usiner le tous pour faire coulissé la jambe centrale et la faire traverser le cache courroie pour abaissé le groupe et fixer une table croisé directement sur le pied du socle.